TESTOSTÉRONE

ORECA 07 – PANIS RACING : LE COEUR DE LA BÊTE

Pascal Dro – Morgan Mathurin

C’était juste avant le premier confinement. Juste avant Le Mans, donc. Olivier Panis et Simon Abadie nous avaient confié leur fantastique Oreca 07. Ils ne savaient pas encore qu’ils finiraient sur le podium de la classique sarthoise… en septembre !

Descendu dans la baie technique ainsi accoutré, je vois que tous ceux qui entouraient la belle Oreca 07 des Toulousains… ont filé. Je me retrouve donc avec deux ingénieurs qui ne comprennent pas ce que ce vieux type aux bottines délavées de 1989 fait dans leur box à tourner autour de leur voiture. Je leur explique que je dois l’essayer, que nous n’aurons que trente minutes de piste et que le temps commence à presser… Aval reçu de Simon, ils tentent de me faire descendre dans le cockpit où mon bassin ne passe pas dans le moulage de siège de l’un des nains faméliques titulaires de ce volant. Tant pis, on me ligote au-dessus du baquet. J’enfile ma cagoule et mon casque tant bien que mal pour m’apercevoir que j’ai oublié mes boules Quies. Tant pis, je serai encore un peu plus sourd dans trente minutes, mais je ne perdrai pas plus de temps au stand.
(Découvrez la suite du reportage dans le Grand Prix #33)

COMMANDEZ LES ANCIENS VOLUMES

GRAND PRIX #29

GRAND PRIX #28

GRAND PRIX #26

GRAND PRIX #25

La ronde infernale, « Chanson des 24 Heures du Mans »

LE DERNIER VOLUME

ABONNEZ-VOUS