BARBER CORNER

BIOLAY / LAFFITE : IDOLE DE L’UN, IDOLE DE L’AUTRE

Pascal Dro – Philippe Boutié

Cela s’est fait comme ça. Comme par enchantement, Benjamin Biolay et Jacques Laffite se sont mis à bavarder, à partager leurs mondes comme deux vieux amis qui se retrouveraient. Simples, souriants, curieux, gourmands de tout savoir de la vie de l’autre, ils ont découvert qu’ils se ressemblaient… comme deux frères. Un moment magique

Le taxi est en retard. Jacques Laffite, lui est déjà rasé de près. Celui qui est toujours en retard est arrivé en avance et celui qui est toujours à l’heure est à la bourre. Jacques est là, avec cette élégance à la fois détendue et tendue qui fait tout son charme. À peine arrivé, il nous pose des questions sur Benjamin, met tout le monde au parfum de ses connaissance en musique et particulièrement en « biolaylogie » : « Je ne connaissais pas, mais mes filles adorent. J’ai écouté l’album dans la voiture. Ça me plaît. Il a l’air cool ». Jacques a même quitté sa Creuse adorée, ses filles et fils tous rassemblés, ses motos et sa canne à pêche. C’est dire la curiosité que suscitait chez lui cette rencontre.
(Découvrez la suite du reportage dans le Grand Prix #32)

COMMANDEZ LES ANCIENS VOLUMES

GRAND PRIX #29

GRAND PRIX #28

GRAND PRIX #26

GRAND PRIX #25

Benjamin Biolay, « Grand Prix »

LE DERNIER VOLUME

ABONNEZ-VOUS