SAGA

NINA ET JOCHEN RINDT, HISTOIRE D’AMOUR

Pascal Dro – lat photographic

Il aura donc fallu attendre ce 31e volume de Grand Prix pour vous proposer… une histoire d’amour. Et quelle histoire ! Nina Lincoln et Jochen Rindt formaient le plus beau, le plus glamour, le plus avant-gardiste et le plus libre des couples de stars de la F1 des sixties. Avant la tragédie.

Yoko & John restent le couple mythique du rock ; Zelda & Scott celui de la littérature anglo-saxonne du XXe siècle. Dans la course automobile, outre les magnifiques (mais vous savez que nous ne sommes pas objectifs sur le sujet…) Evi et Dan Gurney, il n’y eut qu’un seul couple flamboyant, dans cette Formule 1 des sixties, que nous aimons tant.
Bien sûr, la compétition aurait pu être intense entre les Stewart, les Peterson et les Rindt, mais elle n’eut jamais lieu. Alors pourquoi avoir précisément choisi Nina et Jochen Rindt ? Parce qu’ils incarnent, plus que tout autre, la transition vers un monde plus moderne et glamour, hédoniste et souriant. Parce qu’ils étaient beaux et insouciants, terriblement déterminés et follement amoureux. Parce qu’ils incarnent, en ce début de XXIe siècle désabusé, une sorte de rêve : celui d’une vie heureuse et dangereuse comme il n’en existe plus.
(Découvrez la suite du reportage dans le Grand Prix #31)

COMMANDEZ LES ANCIENS VOLUMES

GRAND PRIX #29

GRAND PRIX #28

GRAND PRIX #26

GRAND PRIX #25

The Moody Blues, « It’s up to you »

LE DERNIER VOLUME

ABONNEZ-VOUS