TEST(OSTÉRONE)

UNE LIGIER GT, COMME EN 1970

Pascal Dro – Philippe Boutié / Olympus E-M1X

Il a débuté ainsi, Guy Ligier. Après sa carrière de pilote, en construisant une GT, la JS1, pour courir au Mans. Cinquante ans plus tard, la Ligier JS2 R rend hommage à cet entrepreneur qui n’avait peur de rien.

L’histoire est simple. Après un titre de Champion de France d’aviron et de beaux résultats en rugby, Guy Ligier a pratiqué le sport automobile de 1957 à 1968. Et, comme il n’avait vraiment pas peur de se confronter à plus fort que lui, il est allé jusqu’en Formule 1 où il a disputé treize courses, obtenant une 6e place sur une Brabham BT20 Repco au Grand Prix d’Allemagne.
(Découvrez la suite du reportage dans le Grand Prix #30)

COMMANDEZ LES ANCIENS VOLUMES

GRAND PRIX #29

GRAND PRIX #28

GRAND PRIX #26

GRAND PRIX #25

Jean Gabin, « Maintenant je sais»

LE DERNIER VOLUME