CONSÉCRATION

CHRISTOPHE BACQUIÉ : « UNE HISTOIRE ÉCRITE ENSEMBLE »

Pascal dro – Morgan Mathurin

Après Guy Savoy, c’est Christophe Bacquié, dernier chef sacré « trois étoiles » que nous accueillons dans Grand Prix. Ni sportif, ni pilote, ni artiste, le Corse ? Erreur ! Même s’il s’en défend avec une humilité presque maladive, cet homme est tout cela à la fois.

La première fois que nous l’avons rencontré, Christophe Bacquié arborait déjà deux étoiles. Pourtant, au cours de notre conversation, c’est son titre de Meilleur Ouvrier de France, conquis à trente-deux ans et porté sur sa toque, qui revenait le plus souvent. Étrange première impression…
Lors de notre seconde rencontre, il nous a accordé le privilège de nous recevoir dans son antre, à l’instant magique du début du service du soir. Un jeune apprenti avait alors laissé glisser une entrée sublime jusqu’au bord d’une assiette, déstructurant la construction du chef. Rattrapé in extremis, le jeune homme avait écopé d’un savon mémorable. Un peu gênés par la situation, nous nous étions alors discrètement éclipsés avant que le chef nous rejoigne pour nous expliquer les us et coutumes de son métier. (Découvrez la suite du reportage dans le Grand Prix #28)

À découvrir aussi dans le volume #28

SPAZZANEVE, LA FERRARI OUBLIÉE

Une Ferrari de Formule 1 oubliée qui a pourtant écrit l’avant-propos d’une nouvelle ère dans l’histoire de la discipline par l’avalanche de succès dont elle a été l’origine…

 

ENZO FERRARI

Trente ans déjà que le Commendatore s’est éteint. C’est l’occasion de raconter la véritable histoire de l’ascension d’Enzo Ferrari, un homme méprisé depuis ses débuts.

 

FERRARI DINO 308 GT4

Quand Philippe a choisi, cherché et déniché sa Dino, elle ne valait pas grand-chose et personne n’en voulait. Elle avait été tellement décriée par une opinion générale qui ne la connaissait pas…

 

Olivia Ruiz, « La Femme Chocolat»

LE DERNIER VOLUME